Projet de protection climatique

Les projets de la fondation myclimate – représentée par ecoLive en Suisse romande – permettent de réduire les émissions de gaz à effet de serre en accélérant la transition et l’efficience énergétiques, tout en améliorant le confort de vie autour du monde et préservant la biodiversité.

Ces projets de très haute qualité (Gold Standard, PlanVivo, CDM, directives de l’OFEV-OFEN) existent uniquement grâce au soutiens externes. Ils permettent de réduire au niveau global des émissions encore inévitables, par exemple dans une organisation. Ce mécanisme est appelé compensation carbone ou compensation CO2.

Pour découvrir plus de projets, prenez directement contact avec nous.

En tant qu’antenne officielle de:

Exploitation forestière optimisée pour le climat en Suisse

La gestion d’une forêt de Soleure est adaptée pour augmenter le stockage de CO2. En augmentation la biomasse, c’est plus de carbone dans les sols et un environnement préserver pour 9 espèces en voie de disparitions et protégées. 3’737 tonnes de CO2 sont ainsi évitées chaque année.

Standard du projet: VER

Plus d’informations

Des sols fertiles comme puits naturels de carbone au Lac de Constance

Des actions, comme l’utilisation d’engrais vert ou de cultures mixtes par exemple, permettent d’enrichir les sols agricoles en humus. Cet humus facilite le stockage du CO2 dans les sols, par les plantes et les micro-organismes. Cela contribue à la lutte contre l’érosion des sols et renforce la résistance de ces derniers aux changements climatiques. Ce projet contribue donc aussi à la sécurité alimentaire.

Plus d’informations

Du biogaz pour les foyers ruraux en Inde

Des installations familiales transforment les déchets verts en biogaz, afin de remplacer le kérosène ou le bois habituellement utilisés et de lutter contre la déforestation. Chaque biodigesteur évite 6.5 tonnes de CO2 et la combustion de 5.3 tonnes de bois par année. Ainsi, 43’500 personnes profitent d’une meilleure qualité de l’air dans leur foyer et de plus de temps pour aller à l’école ou développer son activité professionnelle

Projet labellisé Gold Standard

Plus d’informations

De l’eau potable grâce au soleil ou aux filtres en céramique en Ouganda

La diffusion à large échelle de systèmes très simples de purification de l’eau permet à plus de 210’000 élèves et 19’000 habitants d’obtenir de l’eau potable sans avoir à la faire bouillir. Cela a permi jusqu’à présent de sauver 1’266 hectares de forêt, aux enfants de tomber moins souvent malade d’aller plus régulièrement à l’école ainsi que de réduire 50’000 tonnes de CO2 par an.

Projet labellisé Gold Standard

Plus d’informations

Moins de déforestation grâce aux fours efficients au Kenya

Des fours efficients fabriqués localement remplacent la technique de cuisson traditionnelle à trois pierres. Ainsi 50 à 70% du bois de chauffage peuvent être économisés et les fôrets environnantes peuvent être préservées. Plus de 2’194 hectares de forêt ont pu être sauvés jusqu’à présent, plus de 400 personnes ont pu être formées grâce au projet, 483 personnes dont 376 femmes reçoivent un revenu 5 fois supérieur à celui d’avant le projet et 373’000 personnes bénéficient d’une cuisine efficiente et propre.

Projet labellisé Gold Standard

Plus d’informations

Des montagnes de déchets transformées en engrais biologique au Népal

La mise en place d’un système de traitement des déchets organiques remplace les décharges habituelles qui généraient du méthane (2ème gaz à effet de serre en matière d’impact climatique). Ainsi, ces déchets permettent de produire un engrais biologique bénéfique pour les agriculteurs locaux. 43 emplois ont été créés et 43’000 tonnes de déchets ont été traitées. L’objectif est qu’à terme, l’activité devienne rentable. Ainsi la transition écologique aura été réalisée.

Projet labellisé Gold Standard

Plus d’informations

Moins de déforestation grâce aux fours solaires et efficients à Madagascar

L’association helvético-malgache ADES produit localement des fours solaires et efficients permettant de réduire la consommation de bois de chauffage et ainsi la déforestation de l’île. L’organisation dispense aussi un programme d’éducation environnementale aux élèves et aux enseignants, pour leur faire découvrir et leur apprendre à respecter la faune et la flore locales. Grâce à ces fours, 269’621 tonnes de CO2 sont réduites chaque année, les ménages économisent 23 € et 462 heures par an, et 1,6 million de personnes bénéficient d’une cuisine propre et efficiente.

Projet labellisé Gold Standard

Plus d’informations

Protection de la forêt tropicale grâce aux développements communautaires aux Îles Salomon

La déforestation est réduite grâce au développement d’alternatives commerciales pour les populations locales, comme la création de clubs d’épargne de femmes permettant d’investir dans leurs activités. Ainsi, la forêt, qui joue un rôle majeur tant pour les communautés que pour la biodiversité, peut être préservée durablement. Ce projet réduit 16’231 tonnes de CO2 par année, a formé 40 femmes via leur club d’épargne et 20 personnes pour la gestion des terres.

Projet labellisé Plan Vivo

Plus d’informations

Éviter les émissions de méthane grâce à un meilleur compostage à Bali

Les déchets organiques émettent du méthane (puissant gaz à effet de serre) lorsqu’ils sont entreposés en décharge, à cause de la décomposition anaérobie. Ce projet de compostage permet d’éviter ces émissions tout en revalorisant les déchets. Ceux-ci sont en effet transformés en engrais biologique de haute qualité pour les entreprises et les petits producteurs locaux. Jusqu’à présent, 79’500 tonnes de CO2eq ont été évitées grâce à la collecte de 125’293 tonnes de déchets. Cela a permis de créer 124 emplois.

Projet labellisé Gold Standard

Plus d’informations

Reforestation communautaire au Nicaragua

Les communautés de petits paysans de la crête de Platanares sont encouragées à reboiser les parties inutilisées de leurs terres. Situé sur une ligne sensible aux inondations comme aux sécheresses, cette démarche permet aussi de protéger 100’000 personnes contre ces événements. Chaque année, ce sont 624’216 tonnes de CO2eq qui sont évitées, tout en améliorant les revenus de 1’357 familles d’agriculteurs vivant avec moins de 2 dollars par jour et offrant plus de postes de direction aux femmes.

Projet labellisé Plan Vivo

Plus d’informations

Les producteurs de café s’adaptent au changement climatique au Nicaragua

Le réchauffement climatique augmente la propagation d’une maladie touchant les caféiers appelée la rouille orangée. L’utilisation de nouvelles espèces plus résistantes et d’une technique agrosylvicole basée sur quatre étages de plantes permet d’augmenter le stockage du CO2 tout en assurant de meilleurs revenus aux petits producteurs, construisant un meilleur habitat pour la faune locale et restaurant la fertilité des sols.

Projet labellisé Plan Vivo

Plus d’informations